La mécanique du cœur _ Mathias Malzieu

Résumé :

Édimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi sorcière, mi chaman, la sage-femme qui aide à l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère, donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve : prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté.


Mon avis:

Je suis assez déçue par cette lecture. L’écriture poétique et imagée est absolument sublime, je ne peux pas le nier. C’est plein de douceur et d’originalité. Malgré tout, j’attendais plus de ce joli conte. J’attendais qu’il me transporte, me fasse voyager, qu’il m’attache à ses personnage comme un pavillon au mat d’un bateau.
Au lieu de quoi, j’ai eu l’impression de lire un joli conte pour enfant, je suis restée en marge des pages, et ne suis pas rentrée dedans. Les sentiments sont trop naïfs, parfois même un peu frelatés. Ca manquait un peu de simplicité, en ce qui me concerne.
Le personnage de Miss Acacia reste trop inaccessible, et tous ceux qui l’entourent ne sont pas assez exploités. De plus, et cet avis ne tient vraiment qu’à moi, j’en suis consciente, je ne pouvais m’empêcher de voir Olivia Ruiz et Mathias Malzieu, en lieu et place de Little Jack et Miss Acacia. Ce qui a un peu gâté mon imagination, et m’a probablement empêché de rentrer complètement dans cet univers.
Une déception donc. Dommage.


Tout le plaisir et toute la joie que l’amour peut faire ressentir se paient un jour ou l’autre en souffrance.
Et plus on aime fort, plus la douleur à venir sera décuplée.
Tu connaîtras le manque, puis les affres de la jalousie, de l’incompréhension, la sensation de rejet et d’injustice.
Tu auras froid jusque dans tes os, et ton sang fera des glaçons que tu sentiras passer sous ta peau.
La mécanique de ton cœur explosera.

Dr Madeleine

Il doit rester quelques rêves d’enfant cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d’adulte.

Little Jack

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :