Princesse Sara _ Audrey Alwett, Nora Moretti et Claudia Boccato

Résumé :

Sara a toujours vécu aux Indes, lorsque son père l’envoie parfaire son éducation en Angleterre dans le pensionnat très sélect de Miss Minchin.
Immensément riche, grâce à une fortune bâtie sur les automates, Sara suscite rapidement amitiés et jalousies. Les haines s’attisent d’autant plus que Sara a pour elle toutes les qualités d’une princesse. Jusqu’au jour où son père décide d’investir sa fortune dans une mystérieuse mine de diamants…

Adapté des œuvres de Frances Hodgson Burnett : A Little Princess et Sara Crewe : or; What happened at Miss Minchin’s boarding school.

Mon avis :

Dans ce premier tome, on découvre Sara Crewe, belle jeune fille de 12 ans, douce, intelligente et raffinée, à son arrivée en Angleterre. Avec son père, elle est à la recherche de la live doll de ses rêves (comprenez une poupée automate), avant d’intégrer le pensionnat de Miss Minchin, pour y parfaire son éducation de Lady.

Voilà le décor est planté. Si vous êtes comme moi et que votre enfance a été bercée par Sara Crewe, alors évidemment cette bande dessinée est pour vous. Personnellement, j’adorais cette histoire à tel point que j’ai pleuré comme une madeleine le jour où ma chienne Tara a fait ses crocs sur ma cassette vidéo du film Little Princess. Plus tard, j’ai bien évidemment lu le livre de Frances Hodgson Burnett, que j’ai adoré.
Ce premier tome m’a vraiment permis de retrouver cet univers.
Grâce à des dessins sublimes, colorés et très riches en détails, Audrey Alwett, Nora Moretti et Caudia Boccato posent les bases d’une adaptation des aventures de Princesse Sarah dans une version steampunk, bien plus moderne (même si l’on reste à l’époque Victorienne), féministe et intrigante que ce que l’on connaissait.

Ce qu’il y a de génial dans cette saga et vous le découvrirez en dépassant le tome 4, c’est que l’on suit Sara au-delà du pensionnat, dans sa vie de femme adulte, indépendante, brillante et forte.

J’ai vraiment adoré ce premier tome, je l’ai offert à ma fille pour son huitième anniversaire, elle en est devenue complètement fan depuis, elle s’est même acheté plusieurs tomes avec son propre argent de poche, c’est dire!

En plus d’être remarquablement bien illustrée, cette saga est passionnante et pleine d’émotions. Ne passez pas à côté!

À mettre entre toutes les mains à partir de 9 ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :