November 9 _ Colleen Hoover

Quatrième de couverture :

Ce jour-là, le 9 novembre, en allant déjeuner avec son père au restaurant, Fallon ne s’attendait pas à rencontrer Ben. Elle ne se doutait pas que les quelques heures qu’ils passeraient ensemble seraient aussi magiques.
Ben veut devenir écrivain et son projet de livre passionne la jeune femme. Quant à Fallon, elle avait le rôle principal dans une série télévisée et une brillante carrière s’ouvrait à elle avant que sa vie ne bascule lors d’un terrible incendie deux ans auparavant. L’attirance entre eux est forte et immédiate.
Mais, à dix-huit ans, ils sont encore si jeunes pour décider de leur avenir. Et Fallon doit s’envoler pour New-York, le lendemain, où elle espère relancer sa carrière. À priori, rien ne semble possible entre eux.
Mais comment le savoir?
Ils vont alors se fixer rendez-vous le 9 novembre, pour conserver la magie de cette rencontre et la confronter au temps qui passe.
Les années vont défiler, les 9 novembre aussi, tous différents et surprenants. Fallon et Ben vont en apprendre un peu plus, à chaque fois, sur leur présent mais aussi sur leur passé.


Mon avis :

C’est le quatrième roman de Colleen Hoover que je lis. Et je l’aime d’amour, cette femme! Elle me fait vibrer, elle me fait trépigner de désir et d’impatience. À chaque lecture, je suis là à attendre le prochain rebondissement, à espérer les futurs mots d’amour, à envisager toutes les fins possibles. J’adore ces sensations. On y croit tellement!
Dans November 9, on retrouve tous les ingrédients de CoHo (comme on l’appelle dans la blogosphère), un homme, une femme, de préférence aux prémices de l’âge adulte, une rencontre et paf! L’amour avec un grand A. Avec toujours ce petit étonnement au dénouement auquel on ne s’attendait pas, quand on est peu naïve comme moi. Et cette idée de départ s’il vous plaît! Digne des meilleurs scénarios américains!
Une jeune femme de 18 ans, qui s’est brûlée les ailes et tout un côté du corps, deux ans auparavant, rencontre par hasard un jeune écrivain mystérieux, plein d’humour et d’optimisme, qui va lui redonner foi en elle-même et en l’avenir…
Sans être de la grande littérature, cela reste très bien écrit et on y croit tellement! Loin de la romance cucul-la-praline, Colleen Hoover ne manquent jamais d’aborder des thèmes plus profonds et plus difficiles qui donnent du relief à ses personnages et à son histoire. C’est également le cas dans cette belle romance qu’est November 9 (je ne peux pas vous en dire plus pour ne pas vous spoiler).
Bref j’ai adoré! Ce n’est cependant pas un coup de cœur, car ce roman n’a pas égalé Hopeless, mais on n’en est pas loin.


Tu ne trouveras jamais ta voie si tu te laisses guider par quelqu’un d’autre.

Fallon

[…] tout le monde porte des cicatrices. Souvent pires que les miennes. La seule différence étant que chez moi, ça se voit, mais pas chez la plupart des gens.

Fallon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :