Bouche d’ombre _ Carole Martinez et Maud Begon


Résumé *Tome 1_Lou 1985 :

Le premier volume d’une tétralogie fantastique co-signée par la romancière Carole Martinez et la dessinatrice Maud Begon.

« Elle a poussé une porte sans se douter de ce qu’il y avait derrière.
-Et maintenant ?
-Maintenant elle est un réceptacle qui nous contient toutes. Nos amours, nos vies, nos peines. Elle a un petit cimetière à elle toute seule.
-Percevrait-elle nos murmures ?
-Sans doute. »

Paris 1985 : Lou est en classe de première, elle ne s’intéresse qu’à son monde adolescent, ses amis, les fêtes, le lycée… Jusqu’au jour où toute sa petite bande décide de s’essayer au spiritisme. Le verre bouge et l’univers de Lou vacille…

Ainsi intitulé en référence à un poème des Contemplations de Victor Hugo, le nouveau projet de la dessinatrice Maud Begon (Je n’ai jamais connu la guerre, publié chez KSTR) est une tétralogie créée en collaboration avec la romancière Carole Martinez, auteure notamment du Prix Goncourt des Lycéens 2011, Du domaine des Murmures. Un grand récit fantastique par un nouveau duo féminin plein de promesses.


Résumé *Tome 2_Louise 1900 :

« Que t’est-il donné à voir, Lou ?
Mes pauvres souvenirs. Rien de plus.
Tu dois comprendre, mon enfant, que seul l’amour compte, que seul l’amour cherche à s’exprimer par delà la mort. Comme moi, tu es une passeuse silencieuse. »

Paris, printemps 1985 : Lou a le don de voir les morts. Hantée par une femme sans visage, elle va, grâce à l’hypnose, être projetée dans la vie de Lucie et découvrir l’univers scientifique du début du XXe siècle et les relations qu’entretenaient les grands savants de l’époque avec l’occulte.


Résumé *Tome 3_Lucienne 1853 :

« Qu’est-ce qu’ils fichent autour de cette table, les Hugo ?
– C’est le grand jeu à la mode dans les salons, ils font comme à Paris,
ils appellent les esprits. Ça fait déjà un an qu’ils vivent en exil sur ce territoire minuscule. Il faut bien qu’ils s’occupent. »

Paris, printemps 1985. Pour arracher son amoureux aux griffes de la mort, Lou va devoir voyager dans le temps sur les traces de la vieille Lucienne, voisine de Victor Hugo sur l’île de Jersey. Elle va approcher de très près ce grand poète au moment où en exil, il converse avec les morts et cherche à déchirer le voile qui le sépare de sa fille noyée…


Résumé *Tome 4_Louise 1516 :

Paris, les années 80, l’univers de la lycéenne Lou bascule, quand une séance de spiritisme vire au drame. Son amie Marie-Rose se suicide et le réel s’emplit alors de fantômes. Lou aurait-elle
un don ? Et quels mystères se cachent dans le passé familial ?
Ce poignant tome 4, livre la clef du secret, avec un voyage final qui emporte Lou au cœur du 16ème siècle, à Issenheiem, sur les pas du peintre Grunewald et au temps des chasses aux sorcières.


Mon avis :

Une histoire de fantômes, ça vous dit?
Alors suivez Lou, à travers les portes du temps et de la physique.

Lou mène une vie de lycéenne tranquille, rythmée par les amourettes de ses amis, les rires, les fêtes, et le beau Nassim.
Un soir, une soirée spiritisme tourne mal, et sa nouvelle amie Marie-Rose se défenestre.
Cette tragédie sera alors le point de départ d’une aventure occulte haletante à travers l’Histoire.
Lou va tenter de comprendre pourquoi elle « voit des gens qui sont morts » (grosse réf cinématographique là!), et apprendre à vivre avec ce don, à moins qu’il ne s’agisse d’une malédiction. Guidées par ses fantômes dans leurs siècles respectifs, Lou va découvrir le Paris de 1900 et pénétrer le cercle intime des époux Curie, parcourir les plages du Jersey de 1853 et faire tourner les tables en compagnie du grand Victor Hugo, et plonger dans l’Alsace du Moyen-âge.

J’ai lu récemment « La Terre qui penche » de Carole Martinez, que j’ai beaucoup aimé. Ayant pris goût à la plume de l’auteure, j’ai farfouillé un peu dans sa bibliographie et cette bande dessinée m’a tout de suite tapée dans l’œil. Et là… PAF! Énorme coup de cœur!
Dès le premier tome, on saute dans cette histoire comme Mary Poppins dans les dessins à la craie de Bert. C’est fantastiquement bien écrit, et même si j’avoue avoir eu un peu de mal avec les dessins de Maud Begon au début (moi qui n’y connais rien, d’ailleurs), j’ai finalement finie conquise en refermant cette tétralogie.
J’ai tout aimé dans cette histoire :
– Les personnages : Lou, l’antenne satellite pour âmes errantes, Nassim, l’amoureux transi qui est tellement coooool, la grand-mère et la grande tante de Lou qui sont tellement attendrissantes, et ces fantômes aux destins tragiques!
– La drôle d’ambiance mystique qui plane dans chaque tome et vous donne envie de pas trop vous croiser dans les miroirs et de fermer les volets.
– La foulitude de détails historiques passionnants et méconnus.
– Et puis la complexité des dessins qui semblent pourtant crayonnés du bout de la mine, alors qu’ils sont d’une précision exquise!

Cette saga est une pépite du 9ème art, riche en histoire et en aventures. À lire absolument!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :